Aller au contenu

Homéopathie

En vente sous plusieurs formes, elle apporte une réponse à de nombreux maux.

L’homéopathie est une thérapeutique médicale qui consiste à administrer à un malade un traitement à doses faibles ou infinitésimales, déterminé selon le principe de similitude (similitude des symptômes provoqués par une substance et ceux présentés par le malade).

Au cours de sa consultation, le praticien homéopathe s’attache à recueillir les symptômes de la maladie tout en prenant en compte le comportement physique et psychologique du malade. Ces différents critères lui permettent de déterminer le traitement approprié.

Les remèdes homéopathiques peuvent être fabriqués à partir de souches d’origine végétale, animale, minérale ou chimique. Les médicaments sont préparés par dilutions successives des souches d’origine. Il est possible d’opérer des dilutions au 1/100 pour les Centésimales Hahnemanniennes (CH) ou au 1/10 pour les Décimales Hahnemanniennes (DH). Entre chaque déconcentration on procède à une agitation mécanique : c’est la dynamisation qui va permettre au remède d’acquérir son activité thérapeutique.

Le choix de la dilution des remèdes homéopathiques se fait selon l’intensité et l’étendue des symptômes observés.
Dilution 4/5 CH pour des symptômes locaux / Dilution 7/9 CH pour des symptômes régionaux / Dilution 15/30 CH pour des symptômes généraux ou psychiques.

Formes pharmaceutiques utilisées en homéopathie :
• formes solides : granules et doses-globules de saccharose imprégnées d’une solution et présentées en tubes (formes les plus répandues) triturations sous forme de poudre imprégnée d’une solution,
• formes liquides : gouttes, ampoules buvables,
• autres formes : pommades, suppositoires, ovules.

Quelques exemples : Arnica, recommandé dans les traumatismes et les chocs physiques et psychiques. Chamomilla, pour atténuer les douleurs dentaires du nourrisson.